Israël poursuit impunément ses crimes contre la population de Gaza assiégée depuis douze ans; les gouvernements arabes sont complices

Submitted by admin on Mon 06/05/2019 - 17:07
Saba Abu Arar
Auteur
Une fois de plus, Israël s'en prend à Gaza et à ses habitants assiégés depuis douze ans. Une fois de plus, son armée assassine impunément des civils innocents. A l'heure où l'on diffuse ce communiqué, Israël a assassiné 24 personnes dont 3 femmes, 2 fœtus, 2 bébés, 1 enfant, et fait 154  blessés. Les dégâts sont énormes. Des immeubles entiers ont été rasés. Israël a entamé ses destructions dans le Quartier numéro 3 de Gaza, là même où il avait achevé la guerre de 2014.
 
La Campagne Tunisienne pour le Boycott Académique et Culturel d'Israël (TACBI) condamne avec la plus grande fermeté ce nouveau cycle de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité entrepris par l'état colonial sioniste et son armée d'occupation. Nous ne nous faisons aucune illusion sur les réactions des grandes puissances du monde : elles ont toujours soutenu cet état criminel en couvrant ses crimes et en lui fournissant les armes et la technologie dont il a besoin pour les perpétrer. Elles en sont donc complices, et ce depuis la Nakba.
 
Nous ne nous faisons aucune illusion non plus sur les réactions des gouvernements arabes qui rivalisent dans une course à la normalisation de leurs relations avec l’état colonial sioniste, l’Arabie Saoudite en tête. Ils sont aujourd'hui tout aussi complices que les grandes puissances mondiales des crimes de l'ennemi sioniste.
 
Leurs slogans creux et leurs discours d'indignation sans lendemain nous dégoûtent jusqu'à l'écœurement.
 
Mais notre plus grande indignation s'adresse spécifiquement au gouvernement égyptien complice du blocus de Gaza, et à notre gouvernement tunisien qui s'inscrit lui aussi dans la course à la normalisation avec Israël. La Tunisie a ainsi  participé à la scandaleuse « Conférence ministérielle sur la promotion d'un avenir de paix et de sécurité au Moyen-Orient » à Varsovie les 13 et 14 février 2019. Une photo officielle de la conférence a immortalisé la participation de Sabri al-Bashtabji, secrétaire d’État tunisien aux Affaires étrangères, avec le criminel de guerre Netanyahu.
 
Par ailleurs, nos appels au gouvernement pour mettre fin à des flagrants délits d'échanges commerciaux avec l'ennemi sioniste sont restés lettre morte. Nous avons alerté depuis le 16 janvier 2019 que l'agence de voyage tunisienne « Tunisia Bay Travel » commercialise depuis quelques mois des voyages organisés vers la Jordanie, la Palestine et Israël.  En plus du prochain voyage prévu du 27 mai au 3 juin, cette agence a annoncé trois nouveaux voyages en juillet, septembre et décembre. Le programme officiel comporte des étapes à Yafa, Tel Aviv, Haïfa et Tibériade, toutes situées dans l'Israël d'aujourd'hui. Rappelons aussi que l’accès en Cisjordanie et à Jérusalem est contrôlé par l’armée d’occupation israélienne.
 
Malheureusement, l’Assemblée des représentants du peuple s’est elle aussi avérée inefficace dans la lutte contre la normalisation avec Israël. TACBI et l'UGTT ont demandé l'ouverture d'une enquête parlementaire sur les véritables activités de la compagnie de transport maritime israélienne ZIM en Tunisie, ainsi que sur ses partenaires tunisiens et étrangers, en vain.
 
Or, la lutte contre la normalisation est probablement la seule arme efficace de nos jours pour mettre fin aux crimes d'Israël contre le peuple palestinien. C'est pourquoi nous renouvelons notre appel à l’ensemble des forces démocratiques tunisiennes et à la société civile : luttons efficacement contre la normalisation en adhérant au mouvement BDS et en exigeant du gouvernement qu'il respecte ses engagements inscrits dans la Constitution et stipulés par le droit international.
 
« L’ennemi n’est pas entré par nos frontières…, mais il s’est infiltré comme des fourmis… à travers nos défauts ».
 
Campagne Tunisienne pour le Boycott Académique et Culturel d'Israël (TACBI).