TACBI se réjouit que l'UE n'ait finalement invité aucun israélien à Tunis

Soumis par admin le mar 17/12/2019 - 17:58
Med-Dialogue
Auteur
La Campagne Tunisienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël (TACBI) a appris avec satisfaction que la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie n'a sélectionné aucun participant israélien pour le « camp d'entraînement » qu'elle organisera à Tunis du 27 au 30 janvier 2020, dans le cadre du programme « Dialogue Méditerranéen pour les Droits et l’Égalité » (Med Dialogue for Rights and Equality) financé par l'Union européenne.
 
TACBI avait interpellé l'Ambassadeur de l'Union européenne en Tunisie dans une lettre datée du 4 décembre demandant à la Délégation de l’Union européenne en Tunisie de respecter la Constitution tunisienne, les affinités et les choix souverains du Peuple tunisien ainsi que  les règles du droit en vigueur en s’abstenant d’inviter des citoyens d’un État ennemi sur le territoire tunisien. Nous avions aussi cosigné avec les Campagnes de boycott dans le monde arabe un appel au boycott de ce « camp d'entraînement » qui vise à normaliser les relations des pays Arabes avec l’État sioniste. 
 
Nous nous réjouissons donc que la Délégation de l’Union européenne en Tunisie ait entendu nos appels et nous espérons que ce résultat manifeste une prise de conscience de la part de l'UE du rejet de la société civile dans le monde arabe de toute forme de normalisation avec un état qui occupe, colonise et commet des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité quotidiens contre le peuple palestinien frère.
 
Depuis la publication de notre lettre ouverte à l'Ambassadeur de l'UE à Tunis, deux rapports sont venus confirmer le niveau de complicité de l'UE dans les crimes de guerre et les violations du droit international commis par Israël contre le Peuple palestinien. D'une part, on apprend dans un article publié par le journal français la Tribune, intitulé « Le comble européen ou quand l'Europe finance la recherche des Israéliens, Turcs, Américains... » que les entreprises d’armement israéliennes Elbit Systems et Israel Aerospace Industries (IAI), principaux fournisseurs de drones utilisés lors d'attaques contre Gaza, « sont au fil du temps devenus de grands chasseurs de financements européens. Au cours des vingt dernières années, les groupes israéliens ont reçu 1,7 milliard d'euros de financements européens. » D'autre part, la Coordination européenne des comités et associations pour la Palestine (ECCP) a publié un rapport intitulé « L’UE et Israël – Une Affaire de Complicité » montrant que « les fonds de l’UE pour la recherche ont été une source très importante de financement des universités, corporations et institutions d’État israéliennes, parmi lesquelles un certain nombre de sociétés militaires et celles impliquées dans les colonies illégales israéliennes. »
 
Nous regrettons que, lorsqu’il s’agit d’Israël, l’UE continue de violer ses propres directives et ses engagements envers le droit international en finançant des entités israéliennes complices aux dépens des Palestiniens.
 
En l’absence manifeste de volonté des pouvoirs publics tunisiens de lutter efficacement contre la normalisation avec Israël, nous appelons la société civile tunisienne, particulièrement l'Union générale tunisienne du travail, à faire preuve d'une grande vigilance sur les projets de l’Union Européenne organisés en Tunisie et ses programmes associant des participants tunisiens et israéliens, particulièrement ceux dans le cadre du « Dialogue Méditerranéen » devenu malheureusement un synonyme de normalisation des relations des pays Arabes avec l’État sioniste.
 
La Campagne Tunisienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël (TACBI)