Plus de 150 personnalités du monde arabe appellent à la libération des prisonniers palestiniens détenus dans les geôles israéliennes et des prisonniers d’opinion dans le monde arabe

Soumis par admin le mar 19/05/2020 - 10:17
Covid-19-prisonniers
Plus de 150 personnalités éminentes du monde arabe – artistes, diplomates, défenseurs des droits humains, responsables politiques et syndicaux, universitaires et intellectuels, – ont publié mardi 19 mai 2020 une tribune sur le site d'information Orient XXI appelant à la libération immédiate et sans conditions des prisonniers palestiniens détenus dans les geôles de l’occupation et des prisonniers politiques dans le monde arabe. Les signataires alertent l’opinion publique “qu’en ce temps d’épidémie, la prison devient une double peine.”


Parmi les signataires figurent les universitaires marocain, palestino-américain et tunisien Abdellah Hammoudi, Rashid Khalidi et Yadh Ben Achour, les écrivains jordanien et égyptien Ibrahim Nasrallah et Ahmed Nagy, le compositeur et joueur de oud tunisien Anouar Brahem, la chanteuse libanaise Omaima El Khalil et l'acteur palestinien Saleh Bakri, les journalistes libanais et égyptien Pierre Abi Saab et Khaled Al-Balshi, les responsables politiques palestiniens Hanan Ashrawi et Nabil Shaath et les défenseurs des droits humains palestinien et tunisien Omar Barghouti et Mokhtar Trifi.

Les signataires de la tribune rappellent les nombreux appels internationaux à libérer les prisonniers et observent que “si certains régimes ont fait des annonces et ont même relâché quelques prisonniers, force est de constater que cela ne concerne pas les prisonniers politiques.”

La tribune met l’accent sur “la communauté de sort entre la cause des prisonniers palestiniens et celles des prisonniers politiques dans les pays arabes”. Leila Shahid, ancienne Ambassadrice de Palestine en France et auprès de l’Union européenne, et signataire de l’appel, a déclaré que “le combat pour la liberté, la citoyenneté et les droits humains n’a pas de nationalité. en Palestine, au Maroc ou en Égypte, c’est le même combat et nous devons être tous solidaires.”
 

Les signataires évoquent comme l’un des cas emblématiques de cette communauté de sort, Ramy Shaath, coordonnateur du mouvement de boycott  d’Israël (BDS) en Égypte, incarcéré depuis près d’un an par les autorités égyptiennes. Hafidha Chekir, Vice-Présidente de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, et signataire de la tribune, rappelle que “le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes fait partie intégrante du droit international des droits humains et ne peut souffrir ni dérogation ni aliénation”, et que soutenir ce droit “est une cause noble et légitime” avant d’appeler à “la libération immédiate et sans conditions de Ramy ainsi que de tous les prisonniers palestiniens et les détenus politiques dans la région arabe.”
 
Notes :
 
- La tribune et la liste des signataires sont disponibles sur le site d'Orient XXI à cette adresse https://tinyurl.com/ybaq6fcg
 
- L'appel peut être signé à cette adresse https://tinyurl.com/y6v8988q
 
- La version arabe de cette tribune a été publiée lundi 18 mai 2020 par le journal libanais al Akhbar https://tinyurl.com/y9tppdwr