Une nouvelle révélation de TACBI montre l'étendue des activités de l'entreprise israélienne ZIM en Tunisie

Soumis par admin le jeu 16/08/2018 - 10:13
ASA-Allegro
Auteur

Dans la prolongement de la première action qu’elle a initiée contre les activités de l'entreprise de transport maritime israélienne ZIM en Tunisie et qui s'est soldée par une victoire décisive le 15 août, TACBI (BDS) est maintenant en mesure de révéler que pour forcer la porte de la « normalisation clandestine »,  ZIM a utilisé régulièrement non seulement les services du Cornélius A d'Arkas, mais aussi ceux d'un second navire également porte-conteneurs, donc bien adapté au port de Radès.

 

Il s’agit de l’Allegro, battant pavillon Caraïbéen (Antigua & Barbuda) et qui apparait dans les programmes de ZIM pour Radès le 2 et le 28 juillet. Les informations publiées sur le site web officiel de ZIM indiquent qu'il s'agit du 30ème voyage vers Radès. Ce voyage et les précédents ont été effacées le 15 août, mais TACBI a conservé des copies d'écran et a enregistré tout le programme d'Allegro pour ZIM dans web.archive, du 3ème voyage en may 2016 entre Tanger et Radès, jusqu'au 30ème voyage en juillet 2018 entre Valence, Algeciras et Radès. 

 

Suite à la victoire décisive de la société civile tunisienne menée par l'UGTT contre l'accostage du premier bateau Cornelius A à Radès, ZIM a effacé le 15 août le port de Radès de tous ses programmes, anciens et nouveaux, aussi bien pour Allegro que pour Cornelius A

 

D'ailleurs, Allegro barbote depuis plus d'une semaine en Atlantique au large de l'Espagne en attendant de nouvelles instructions, comme le montre le site de tracking de navigation VesselFinder.

 

L’entreprise de violation de la souveraineté nationale tunisienne, menée par ZIM afin de faciliter la circulation entre Haïfa et Radès, aussi bien en import qu’en export, est encore plus profonde que ce que la première découverte du Cornélius A laissait apparaitre. Comme pour le Cornelius A d'Arkas, l’Allegro effectue des tournées régulières vers Radès depuis des mois, voire des années, dans le cadre de la programmation de ZIM.

 

Alors que le Cornélius A est géré localement par Arkas Tunisie, la gestion de l'Allegro semble avoir été confiée par ZIM à l'entreprise tunisienne All Seas shipping Agency (ASA) à laquelle TACBI a adressé une lettre de mise en garde.

 

 

Le personnel d'ASA au port de Radès face au bateau Allegro; origine le site web d'ASA

La société civile tunisienne s’oppose farouchement à cette violation, qui se fait de manière cachée depuis des années, de la souveraineté nationale tunisienne comme le montre la position de principe de l’UGTT, qui est aujourd’hui à l’avant-garde de la protestation et de l’action. Cette nouvelle révélation montre encore plus le besoin urgent d’une enquête parlementaire qui aura tous les pouvoirs que prévoit la loi pour faire la lumière sur cette « normalisation clandestine », afin de comprendre comment, avec la complicité de qui et au profit de quels intérêts locaux elle fonctionne.

 

Signé TACBI (BDS), la campagne tunisienne pour le boycott culturel et académique d’Israel (tacbi.org)