TACBI condamne la tentative de normalisation avec l'ennemi sioniste menée par l'organisation des Scouts tunisiens, sous couvert de dialogue inter-religieux

Soumis par admin le lun 05/11/2018 - 15:42
BDS
Auteur

La Campagne tunisienne pour le boycott académique et culturel d'Israël (TACBI) vient d’apprendre que l'organisation des scouts tunisiens avait  convié une organisation sioniste internationale, « le Forum international des scouts juifs » au Forum mondial des « ambassadeurs du dialogue interconfessionel » qu’elle organise à Hammamet du 4 au 8 novembre. 

 

Nous avons appris dans le même temps qu’une action judiciaire en referee avait été engagée par le Parti Al Joumhouri, le Mouvement Echaab ainsi que par l'instance nationale de soutien à la résistance arabe et de lutte contre la normalisation et le sionisme ; enfin, nous avons appris que le vendredi 02 novembre, le Tribunal de Première Instance à Tunis avait rendu un verdict interdisant la participation des représentants d'organisations israéliennes et du Forum international des scouts juifs à ce forum. 

 

Nous tenons à saluer aussi bien l’initiative prise par ces trois organisations tunisiennes ainsi que la décision du Tribunal : Le Forum international des scouts juifs est en effet une organisation sioniste fondée à Jérusalem en 2006 dont l'une des organisations fondatrices est l'organisation des scouts d'Israël "Tzofim-Hebrew scouts" De plus, le bureau mondial du FISJ est installé en Israël. 

 

Fondé en 1919, le Tzofim (Mouvement des scouts hébreux) fut le premier mouvement de jeunesse sioniste fondé en Palestine. Il a participé à la création des colonies de peuplement juives en Palestine occupée et a donc directement soutenu et facilité le processus de nettoyage ethnique, qui a consisté à déporter les Palestiniens hors de leurs terres et à les remplacer par des étrangers. Parmi ses programme officiels, mentionnons le "Garin Tzabar" pour Soldats seuls qui vise à permettre aux jeunes juifs du monde entier d'immigrer en Israël et de s'enrôler dans les rangs de l'armée israélienne pour l'aider dans ses crimes et ses guerres contre le peuple palestinien et les peuples arabes.

 

Ces faits montrent à l’évidence que la Direction Générale des Scouts Tunisiens était en flagrant délit de normalisation avec l'ennemi sioniste sous couvert de dialogue inter-religieux. Son projet offrait par là-même aux organes de propagande israélienne une tribune pour présenter une vitrine reluisante d'Israël dans le monde, en particulier dans le monde arabe, et essayer de blanchir ses gouvernements des crimes odieux perpétrés à l’encontre du peuple palestinien. Elle bafoue en outre les recommandations du mouvement international BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) lancé par la société civile palestinienne.

 

Rappelons que la Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI) recommande, depuis 2004, un boycott des institutions universitaires et culturelles israéliennes. Elle entend ainsi combattre des institutions qui se sont montrées complices du système d’oppression israélien, dans sa politique de dénégation des droits fondamentaux des Palestiniens, garantis par la juridiction internationale, ou d’entrave à l’exercice de ces droits, et notamment à la liberté de mouvement et d’expression.

Ancré dans les préceptes du droit international et des droits de l’homme universels, le mouvement BDS, incluant PACBI, rejette par principe les boycotts des personnes basés sur leur identité (comme leur citoyenneté, race, sexe ou religion) ou leur opinion. Cependant, la participation de toute institution israélienne complice du système d’oppression israélien n'est pas acceptable et est considérée comme une violation des directives sur la normalisation. 

 

Le mouvement BDS compte parmi ses membres de nombreux citoyens et groupes de confession juive, dont l'Union juive française pour la paix (UJFP ; France) et Jewish Voice for Peace (JVP ; USA) qui s'opposent à la politique de colonisation et à l'apartheid israéliens vis-à-vis des Palestiniens et qui défendent activement la totalité des droits palestiniens au regard du droit international.  L'Organisation des Scouts Tunisiens aurait été mieux inspirée d’inviter ces organisations si  telle est vraiment sa volonté de dialogue inter-religieux. 

 

TACBI condamne fortement l'opération de normalisation déguisée de l'Organisation des Scouts tunisiens. Elle salue le dépôt de plainte des partis politiques et de la société civile tunisienne ainsi que le jugement du tribunal de première instance de Tunis. Elle appelle à la vigilance contre toutes les opérations de normalisation avérées ou déguisées.

 

Campagne tunisienne pour le boycott académique et culturel d'Israël (TACBI)