Une nouvelle révélation de TACBI confirme les liens de filiation entre la LICRA Tunisie et la LICRA France

Soumis par admin le sam 01/12/2018 - 03:50
LICRA-Tunisie
Auteur
La Campagne Tunisienne pour le Boycott Académique et Culturel d'Israël (TACBI) a fortement condamné le lancement d'une branche tunisienne de la Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme (LICRA), une organisation française connue pour son soutien inconditionnel à l’État d’Israël, sous couvert de lutte contre l'antisémitisme.
 
La  LICRA Tunisie s'est choisie un nom qui l'inscrit clairement dans le sillon de son homologue française.
 
Dans un article publié sur son site web en date du 8 novembre 2018, la LICRA France a officiellement présenté la LICRA Tunisie comme étant sa section tunisienne. Ce texte a été effacé depuis mais n'a jamais été démenti. Il a été sauvegardé par TACBI sur web.archive. Il indique ainsi la date de la conférence de presse inaugurale de la branche tunisienne (le samedi 10 novembre 2018), la date d'enregistrement au journal officiel tunisien (le 22 janvier 2018), mais aussi la composition de son bureau et une liste de ses objectifs, ce qui serait pour le moins étrange s’il n’existait aucun lien entre ces deux associations.
 
Des membres démissionnaires du bureau de la LICRA Tunisie ont reconnu que la LICRA Tunisie a signé une convention officielle avec la LICRA France mais ils ont refusé de rendre publique cette convention.
 
TACBI est maintenant en mesure de dévoiler une nouvelle preuve des liens de filiation qui existent entre la LICRA Tunisie et la LICRA France. En effet, selon la déclaration publiée au journal officiel tunisien, la présidente de la LICRA Tunisie est Madame Mona Tekia. Or l'association a présenté dans ses communiqués Monsieur Achref Sallami comme étant son président. Il est ainsi le signataire de plusieurs communiqués, et son nom apparait aussi dans le communiqué de la LICRA France du 8 novembre qui a été effacé depuis. Mais le nom de Madame Mona Tekia apparait aussi sur le site de la LICRA France précisément comme étant la présidente de sa section en Tunisie (information consultée le 30 novembre). Cette page a été sauvegardée par TACBI sur web.archive au cas où elle serait modifiée ou effacée. Pour ajouter encore à la confusion, Madame Mona Tekia serait domiciliée en Suisse selon la LICRA France.
 

Ces informations en provenance du journal officiel tunisien et du site de la LICRA France ne laissent plus aucun doute sur les liens de filiation entre les deux associations.

La Campagne Tunisienne pour le Boycott Académique et Culturel d'Israël (TACBI)