Frédéric Bobin

En Tunisie, le débat trop sensible sur la « criminalisation » des relations avec Israël

Soumis par admin le mer 21/02/2018 - 18:06
Selon une source parlementaire, les « amis occidentaux de la Tunisie » – notamment les Allemands – ont adressé des « messages » à partir de la fin décembre à Tunis mettant en garde contre l’adoption du texte du Front populaire. Et c’est à ce moment-là que les députés d’Ennahda et de Nidaa Tounès, alliés au sein de la majorité au pouvoir, ont commencé à freiner des quatre fers.